Our news

News - 27/10/2022

AXE IMMOBILIER PARTICIPE A LA TABLE RONDE DE L’ORF SUR "LES TENDANCES RECENTES DE LA CHAINE DU FONCIER EN ILE-DE-FRANCE : TERRAINS, TERRITOIRES, ACTEURS"

Le 20 octobre 2022, à l'occasion de la rencontre de conjoncture de l'ORF (Observatoire Régional du Foncier en Ile-de-France), Cédric de Lestrange, Directeur général d'Axe Immobilier, a participé à la table ronde sur "Les tendances récentes de la chaîne du foncier en Région Île-de-France : terrains, territoires, acteurs ", qui se tenait à la préfecture de la région Ile de France, autour de Sabine Baïetto-Beysson, présidente de l’ORF. 

En compagnie d'élus, ainsi que de professionnels de l'aménagement et du logement social, Cédric a exposé son analyse des difficultés rencontrées par les développeurs aujourd’hui en Ile de France, confrontés à la fois au renchérissement du foncier et à une incertitude sur la constructibilité des parcelles. 

Bien qu’exprimant des points de vue différents, les participants ont convergé pour considérer qu’il devait exister une coopération entre tous les acteurs publics et privés, pour viser à la fois : 

  • l’équilibre entre les différents usages urbains, en particulier pour encourager les collectivités à accepter le développement de logement, pour ne pas sombrer dans des logiques malthusiennes auxquelles pourraient les pousser tant une hostilité des riverains que la crise des finances publiques locales ; 
  • la rapidité du développement, dans une région qui prend du retard dans le développement des logements nécessaires à sa démographie ; 
  • un urbanisme négocié en amont, pour préserver les équilibres sociaux et renaturer nos villes, sous l’égide du maire, en contenant ainsi la hausse de la valeur du foncier. 

Ces objectifs urbains, qualitatifs, quantitatifs, sociaux et écologiques pourraient faire l’objet des prochains travaux de l’ORF, qui affine de plus en plus ses méthodes de suivi du « foncier à urbaniser ». Sa dernière étude présentée lors de la table ronde montrait que la « consommation de foncier » était désormais plus raisonnée : moins d’artificialisation de terrains naturels ; davantage de redéveloppements sur des parcelles déjà construites. 

 

Actualités - table ronde ORF - AXE IMMOBILIER